SORTONS DE LA MOROSITE

 (Jean-Pierre HANNEQUART, 3 décembre 2020)

Comment empêcher la morosité de s’étendre ?.

Cela avait pourtant plutôt bien commencé.  Le coup de tonnerre au nom de  « covid 19 » survenu il y a quelques mois n’avait guère troublé notre insouciance. Bien loin des préoccupations  d’une pandémie  mondiale, il nous avait trouvé l’esprit léger hormis, peut-être chez quelques-uns,  la crainte de dérèglements climatiques. Le concept de « confinement » est apparu de façon étrange, sans trop de conséquences du moins pour des personnes privilégiées comme nous,  sans être trop dur ou  trop strict… Ainsi  s’ouvrait une pause tout-à-fait saine dans un monde vivant à l’accéléré et en croissance débouchant inéluctablement sur une impasse.  Entre amis, on a versé dans l’humour quasi -quotidien en même temps que dans une série de réflexions sur ce que pourrait/ ou devrait devenir « le monde d’après ». Promenade dans la nature était possible sans trop de soucis tandis que se maintenaient prudemment divers contacts familiaux .  De ce temps a émergé notamment le blog « QUALORSYFAIRE.NET » .

Mais, voilà qu’aujourd’hui  un deuxième confinement est en vigueur avec une gravité bien différente et surtout une multitude d’interrogations sur sa durée ainsi que  sur les modalités de vie sociale  à appliquer aujourd’hui et demain.  L’humour n’a plus beaucoup de place. Et l’actualité « hors Covid »  n’apporte pas  grands réconforts : Trump va partir mais  « le trumpisme »  demeure ; Macron vire au vert le matin mais au noir l’après-midi ;  de nouveaux emplois sont créés mais la transition est difficile sinon malheureuse pour beaucoup ; … Nous nous retrouvons dans une phase de confinement/dé confinement/re-confinement dont on ne voit plus guère la fin.  Même si le vaccin fait miroiter quelques éléments de solution, l’horizon de la normalité apparait désormais reporté à très loin.

Comment donc échapper à cette morosité qui  ne cesse de s’étendre ?

Je vous invite à une sorte de méthode « coué »: il s’agit de concentrer toute son attention sur ces multiples changements positifs qui se manifestent en ce temps de crise. Il est en effet des changements d’idées, des changements de comportements,  des changements d’investissements, des changements de réalité  … qui donnent raison de satisfaction et d’espoir.  Ainsi :

  • On  s’alimente  de plus en plus sain, voire de plus en plus bio et de saison ;
  • On bouge de plus en plus à pied et en vélo ;
  • On pratique des circuits courts pour combler certains besoins ;
  • On relocalise des productions  essentielles ;
  • On remet en cause certains trajets en avion et on multiplie de nouveaux projets ferroviaires ;
  • On freine la circulation automobile sinon on tente d’en réduire les nuisances
  • On construit de plus en plus avec des performances énergétiques sinon écologiques ;
  • On s’habille en veillant à réduire les impacts environnementaux ;
  • On crée des éco-quartiers ;
  • On recherche une économie davantage circulaire par le recyclage mais aussi par la substitution à la source de certains matériaux ;
  • On vise un monde « dé-carboné » et en énergie de plus en plus renouvelable ;
  • On évolue vers une fiscalité de mieux en mieux ciblée (en taxant les plastiques, les GAFA, les transactions financières, …)

Serais-je devenu optimiste ? Pas vraiment. Le fait est que même avec un esprit de contradiction, j’ai l’impression qu’il n’est plus possible de prétendre que rien ne bouge dans le bon sens. Cette crise sanitaire apparue en creux d’une crise systémique accélère sans nul doute la transition souhaitable. Chercher à vous convaincre de la sorte qu’à malheur quelque chose de grand, de fondamental est bon …me soulage un peu, me réconforte quelque peu. Pas vous ?

Et puis il restera toujours la beauté de la nature, l’insouciance  dans les yeux des enfants,  l’amour et l’amitié à partager.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :