POUR UNE FORÊT PLUS NATURELLE EN WALLONIE 

Extraits d’un dossier de « Forêt et Naturalité »

…Le scolyte de l’épicéa serait-il en réalité plus bienfaiteur que ravageur ? Sans aucun doute d’un point de vue écologique. Mais plus encore, si la crise qu’il initie nous amène à penser une forêt plus résiliente et naturelle comme source de services écosystémiques durables, et d’une économie plus stable, locale et redistributrice.

. … En tout état de cause, la lutte contre le scolyte par les méthodes traditionnelles semble illusoire, elle s’avère de surcroît coûteuse pour la société et pire elle aggrave les risques sanitaires futurs en affaiblissant la capacité de la forêt à se régénérer…

 Pourquoi vouloir à tout prix couper les arbres scolytés, dépourvus de leur valeur économique ? Les laisser sur place offrirait bien plus de bénéfices : amélioration de la productivité de la parcelle, de ses qualités hydriques pour une meilleure résistance aux sécheresses, moins d’effet de lisière ou de tassement de sol, et profusion de régénération naturelle en partie constituée d’épicéas.

… Les mesures, telles que mises en œuvre actuellement, demandent des efforts mécaniques et humains définitivement trop coûteux, mais aussi trop hasardeux.

… La forêt doit enfin être comprise comme un système complexe, capable de changer et de s’adapter à son nouvel environnement sans intervention humaine. Il ne s’agit pas de vouloir adapter la forêt au changement climatique, mais de laisser la forêt s’adapter sans aggraver ses difficultés à le faire.

… Les recettes infructueuses du passé devront donc être abandonnées elles aussi : plantations, essences exo-tiques, monocultures, sylviculture interventionniste et grosses machines. La forêt résiliente de demain est une forêt régénérée naturellement, d’espèces indigènes, et exploitée respectueusement à l’égard de la forêt et des travailleurs du bois.

…L’effondrement du mythe de la rentabilité de l’épicéa et des autres essences exotiques finira par pénétrer les consciences. Les politiques doivent aussi s’adapter aux nouvelles demandes de la société : importance grandissante des valeurs pour la biodiversité et la fonction récréative des forêts.

 Source : Le Dossier  « CRISE DU SCOLYTE : L’opportunité pour une meilleure forêt » ( Forêt et Naturalité : https://www.foret-naturalite.be/le-scolyte-de-lepicea-crise-ou-opportunite-pour-une-meilleure-foret/)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :