Les sports et l’écologie !

from  » NOVETHIC »

Les Jeux olympiques d’hiver se dérouleront à Pékin, du 4 au 20 février 2022. Problème : il n’y a quasiment pas de neige. Les Chinois misent donc sur l’utilisation de neige artificielle, alors même que la région est l’une des plus sèches de Chine.  Sans parler du fait qu’une partie du domaine skiable empiète sur une réserve naturelle et a généré le déplacement de centaines d’agriculteurs (1), il est difficile d’applaudir cette « victoire de la technologie sur la nature » rien que si l’on considère le gaspillage de ressources en eau : il faut en effet compter 185 millions de litres d’eau pour fournir les 1,2 million de mètres cubes de neige artificielle nécessaire pour ces Jeux. (2)

Ceci dit, la pratique du ski se révèle partout de plus en plus consommatrice en eau : ainsi, les stations de ski françaises diffusent à présent chaque année près de 19 millions de m3 de neige artificielle. (3). En outre, il y a aussi le gaspillage d’énergie lié à cette technologie : il faut compter environ 2,8 kwh par m3 de neige artificielle.  (4) . Et tout ça sans compter l’impact des stations de ski sur les écosystèmes de montagne, les atteintes portées au relief naturel  ainsi que sur la faune et la flore (5)

De nos jours, un autre exemple du gaspillage des ressources naturelles est celui de la coupe du monde de football qui se tiendra au Qatar du 21 novembre au 18 décembre 2022 dans huit stades climatisés. L’eau utilisée dans le processus de réfrigération viendra de la mer après « désalinisation ».  Il faut savoir que ce processus est très énergivore et peut signifier un bilan d’empreinte carbone de l’ordre de 0,4 à 6,7 kg d’équivalent CO2 /m3. (6)

Quant aux JO 2024 à Paris, ils risquent aussi de générer d’importants dégâts écologiques. Ainsi, il existe trois projets d’aménagement particulièrement contestables :

  • Un petit parc « L’Aire des vents, à Dugny » devrait être détruit pour  accueillir le village des médias des Jeux olympique : 6,5 hectares d’espaces verts seront artificialisés et 700 logements sont prévus pour répondre aux besoins des journalistes et des techniciens.
  • Sur les 26.000 m2 des Jardins des vertus, à Aubervilliers, 10.000 m2 sont menacés de destruction par le projet de piscine d’entraînement olympique et d’autres programmes immobiliers. 
  • En octobre 2020, la justice administrative a validé la construction d’un échangeur à proximité du groupe scolaire  Pleyel-Anatole France, pour desservir le futur « Village des athlètes ». (7)

QYF.

Sources :

  • (1)La libre Belgique, vendredi 4 février 2022, P.5 / New York Times, 5 février 2022
  • (2)estimation de source officielle chinoise en 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :