UN PLAN DE TRANSFORMATION DE l’ECONOMIE

Dans le contexte de l’élection présidentielle en France, la pauvreté des débats d’idées est consternante. Cependant, une initiative mérite d’être relevée : la publication par Jean-Marc Jancovici et son équipe de « Climat, crises. Le plan de transformation de l’économie française. / The Shift Project – Odile  Jacob. »

Il s’agit d’un véritable plan d’action (national) pour lutter contre le réchauffement climatique.  Avec  un objectif de réduction de la dépendance aux énergies fossiles de l’ordre de 90% d’ici 2050. Et avec une stratégie détaillée de modalités et moyens pour y parvenir.

Ce travail du « Shift Project » comporte de multiples données et propositions sur ce qu’on pourrait et devrait faire suivant quatre axes : sobriété, efficacité, nucléaire  et renouvelables.

Même si on est pas convaincu par l’obsession (française) pour le maintien du nucléaire, il nous semble que la plupart des évolutions visées par ce plan méritent d’être soutenues et analysées avec attention. Entre autres, relevons les perspectives suivantes à l’horizon 2050 :

Dans le secteur de l’habitat

  • Une isolation massive des logements.
  • Des pompes à chaleur – alimentées par de l’électricité bas carbone –  pour le chauffage.
  • La sobriété dans les constructions neuves ( matériaux biosourcés , infrastructures collectives).
  • Le regroupement des lieux d’habitat, d’achat et d’activité sur des surfaces déjà urbanisées.

Dans le secteur de la mobilité

  • Une substitution de l’avion par le train pour parcourir l’Europe ( y compris avec des trains de nuit).
  • Des voitures plus légères et aérodynamiques, et moins puissantes.
  • Des voyages lointains moins fréquents.
  • Une plus grande sécurisation de la pratique de la marche et du vélo.
  • Un renforcement de la qualité de la desserte en transports en commun.
  • Des incitants pour les pratiques alternatives à la voiture en solo.
  • Un bon enchaînement des modes de transport de longue distance et des modes de proximité.
  • Une réduction de la  vitesse automobile sur les routes et autoroutes.
  • Une rationalisation des déplacements des travailleurs par les entreprises.

Dans le secteur de l’alimentation

  • Une généralisation des  pratiques agro-écologiques. 
  • Une consommation de deux fois moins de viande rouge.
  • Une réduction de la déforestation importée.
  • Un raccourcissement des chaînes d’approvisionnement alimentaire (circuits courts, production locale, autonomie fourragère, ….)

Dans le secteur des biens de consommation

  • Une réorganisation des chaînes logistiques pour réduire les distances parcourues.
  • Une réduction des emballages.
  • Des objets progressivement moins complexes et donc avec davantage de recyclage des matériaux.
  • Des équipements domestiques plus efficaces tout en ayant une durée de vie allongée.
  • Des mesures politiques favorables au tourisme local et bas carbone.

Dans le secteur de l’administration

  • Une généralisation des bilans carbone dans toutes les administrations.
  • Une transparence des actions de décarbonation, de résilience et de sobriété, menées à tous les niveaux (du numérique aux déplacements professionnels).

Dans le secteur de la santé

  • Un raccourcissement des chaînes d’approvisionnement avec possibilité de relocaliser et de diversifier.
  • Un pilotage national de la décarbonation du secteur sanitaire (achats, déplacements, bâtiments).
  • L’intégration dans les formations initiales  d’un module de compréhension des enjeux énergie-climat.

___________________

Pour plus d’infos : https://www.leslibraires.fr/livre/18455241-climat-crises-le-plan-de-transformation-de-l–the-shift-project-odile-jacob=

Un avis sur « UN PLAN DE TRANSFORMATION DE l’ECONOMIE »

  1. les propositions de Jancovici en matière de sobriété sont intéressantes (et le mérite de changer des idées habituelles sur le « continuons as usual… »). Par contre, c’est un indéracinable pronucléaire…et sa vision politique ne remet guère en cause les questions sociales, les inégalités, quand il ne finit pas par dire qu’un néocapitalisme autoritaire à la chinoise ne serait peut-être pas le plus mauvais système de gouvernance (…c’est vrai qu’il a beaucoup d’humour, hum !).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :