La Stib supprime un arrêt sur deux pour favoriser la marche et le vélo, et fera pire à Woluwe

Pour lutter contre le réchauffement climatique et offrir une meilleure mobilité dans Bruxelles, la Ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Vandenbrandt et le comité de direction de la STIB sont parvenus à un accord définitif pour diminuer de 50 % le nombre des arrêts de trams et de bus, dès avril 2022, afin de favoriser la marche et le vélo.

Par rapport à d’autres capitales, les arrêts de la STIB sont trop proches les uns des autres, et les trams et bus ont à peine démarré qu’ils doivent s’arrêter en ayant déjà atteint l’arrêt suivant.

Chaque démarrage ou freinage à un arrêt utilise une énergie cinétique considérable, use les équipements techniques des véhicules de transports en commun, les freins, les routes, les rails, les pneus, les moteurs et est très néfaste en rejets de CO² de par un impact considérable sur le climat.

De plus, les nouveaux autobus hybrides ne sont efficaces que s’ils sont en mode de circulation, pendant au moins une minute, à moins de 30 km/heure soit en mode électrique autonome, avec un éco-score positif uniquement lors d’un déplacement constant.

Concrètement, un arrêt sur deux sera supprimé sur chaque ligne de tram et de bus de la STIB dès avril 2022. A chaque arrêt restant seront installés des box métalliques pour vélos. Les utilisateurs de la STIB, par cette meilleure optimalisation de la gestion des arrêts, induiront une parfaite harmonisation de leurs modes de déplacement, en favorisant ou bien la marche depuis leur domicile ou leur travail vers l’arrêt le plus proche, ou en enfourchant leur vélo vers un arrêt, lequel sera entreposé dans les nouvelles boîtes métalliques fermées mises à leur disposition aux arrêts restants.

Avec moins d’arrêts, la vitesse commerciale des trams et bus de la STIB sera augmentée, et le nombre de freinages et d’immobilisation des véhicules sera drastiquement réduit en vue de lutter contre le réchauffement climatique.

Toujours à la pointe du progrès, la STIB par cette innovation climatique inédite veut réduire l’impact de son charroi en matière de charge environnementale, et améliorera la santé de ses utilisateurs qui devront marcher ou pédaler pour atteindre le prochain arrêt.

Plus que jamais la STIB veille à la santé et la bonne condition physique de ses clients et utilisateurs.

François DELDUNE

Porteur de la parole STIB

Selon la Ministre bruxelloise de la Mobilité  Elke Van den Brandt, il ressort que les Woluwéens sont trop bien servis par la STIB. Woluwe-Saint-Lambert est la commune qui subira le plus de fermetures d’arrêt. « C’est vrai nous allons fermer les stations autour du Stade Fallon, du Wolubilis et de Tomberg. Il faut rationaliser au nom de l’effort physique. »

Voilà que les Centres administratifs, culturels et sportifs de notre belle commune se voient sanctionnés sans que les citoyens n’aient été consultés. C’est typique de la conception de l’esprit de démocratie participative que se fait la Ministre de la Mobilité », explique le bourgmestre Olivier Maingain.   

3 commentaires sur « La Stib supprime un arrêt sur deux pour favoriser la marche et le vélo, et fera pire à Woluwe »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :