A VOUS DE NOUS DIRE S’IL CONVIENT DE CONTINUER 

Voilà plus de 2 ans que nous nous sommes lancés dans l’alimentation de ce blog.  

  A ce stade, et devant les nombreux défis auxquels l’humanité doit faire face, nous nous posons des questions quant à l’orientation à donner à notre travail et même quant à l’intérêt de le prolonger. Au-delà de la motivation, il faut également dire que la question de l’inspiration peut aussi se poser. 

 Le petit livre «Bestof »  publié récemment nous a redonné l’espoir d’avoir un certain public dans la mesure où plus d’une centaine d’exemplaires ont été commandé. 

  Cependant, à présent, nous nous réinterrogeons vraiment sur le pourquoi et le comment poursuivre l’expérience du blog QYF.  Svp donnez –nous votre avis et vos réponses aux trois questions suivantes : 

               1.       Faut-il continuer à développer le blog QYF ?   

2.       Si oui avec quels thèmes principaux ?  

3.       Seriez- vous prêts à participer à l’enrichissement de ce blog par des commentaires personnels ou des extraits d’articles ?  

Toute autre suggestion ou retour est bien sûr plus que le bienvenu. 

Merci de nous répondre par mails dès que possible ….par commentaire directement dans ce blog ou via les 2 adresses : jacquesadnet@hotmail.com /  hannequart.jp@gmail.com 

7 commentaires sur « A VOUS DE NOUS DIRE S’IL CONVIENT DE CONTINUER  »

  1. Bonjour Jacques, bonjour à toutes et tous,

    Personnellement, j’apprécie beaucoup la sélection de vos articles que je trouve très souvent bien pertinents et dont les propos restent objectifs tout en questionnant, voire remuant le lecteur sans tomber dans le piège des extrêmes, voire des « fake news ».
    Par contre, je mesure bien le travail, l’énergie et le temps que cela vous prend et vous en suis bien reconnaissante.
    Personnellement, je lis un quotidien, Le Soir et plusieurs mensuels plus spécialisés tels Valériane (Nature et Progrès), 4 Saisons (jardin bio, permaculture et alternatives), toutes les revues éditées par Test-achats et quelques autres encore parmi lesquels des articles intéressants méritent d’être partagés mais je conçois aisément qu’il est indispensable de faire une sélection des thèmes abordés ; même cela est compliqué car l’urgence climatique risque à nouveau de ne plus intéresser les citoyens que nous sommes face à la menace d’une guerre mondiale engendrant crise économique, du logement, sanitaire, famine dans certaines parties du monde …. Sans parler de l’aggravation de la crise climatique qu’engendre toutes ces destructions absurdes provoquées par tous ces conflits armés.
    Et pourtant, il est impératif de continuer à nous battre coûte que coûte pour tenter d’infléchir les bonnes décisions et surtout conscientiser les citoyens que nous sommes tant qu’il n’est pas encore trop tard. Il en va de la survie de l’humanité à court terme. Toutes les actions, même les plus anodines sont importantes à l’instar de la maxime qu’a fait sienne feu Pierre Rabhi, « faire sa part comme le colibri qui apporte sa goutte d’eau pour éteindre l’incendie ».
    Je pense que le thème de l’environnement doit être sélectionné si le blog est maintenu.
    Je peux, dans la mesure de mes moyens (limités) contribuer à vous transmettre des articles et/ou commentaires personnels.

    Encore mille mercis pour le beau travail de conscientisation déjà accompli.

    Béatrix Tilquin
    Envoyé à partir de Courrier pour Windows

    Aimé par 1 personne

  2. Bien difficile de vous répondre, Jacques et Jean-Pierre !

    Si j’y réfléchis, il me semble que le blog me donne accès à au moins 60 % d’informations, auxquelles je n’ai pas eu accès dans le détail autrement. Donc, je vais dire merci et encore, pour ce travail d’information remarquable, bien calibré dans la forme. Répéter aussi que j’aime beaucoup l’analyse systémique que vous pratiquez.

    Le souci, il est pour moi dans le ressenti après la lecture des mauvaises nouvelles qui s’accumulent au quotidien et qui est si bien exprimé dans le titre génial : « QU’ALORS Y FAIRE ? ». C’est très inconfortable, voire démoralisant, pour les auteurs probablement, mais pour les lecteurs aussi.

    Ne rien y faire me pose donc un problème. Mais ne rien en dire – ne rien écrire – en plus, serait-ce mieux ?

    Si vous vouliez organiser un we annuel ou autre chose où les « calorifères » feraient quelque chose, je suis prête à aider et participer.

    Amitiés,
    Christine Bernard

    J’aime

  3. pas évident de prendre ce genre de décision !
    voici mon sentiment sans avoir rédigé de brouillon…
    C’est un gros boulot d’avoir réalisé cela durant deux ans, merci !
    J’ai souvent eu l’impression qu’un tel travail pouvait être celui d’un bureau d’étude de telle ou telle organisation (même politique) engagée dans cette direction.
    Changer le monde, c’est un fameux défi ! Les propositions sont pour la plupart intéressantes mais qu’en est-il de notre capacité, voire de notre envie (individuelle/familiale) d’application ?
    Je serais intéressé de savoir quels sont les changements déjà réalisés ou en cours de réalisation. Le dossier de Paris Match sur l’Habitat léger de cette semaine, sur lequel J.P a attiré mon attention, me paraît un bon exemple (sans pour autant adhérer au style de cette revue).
    Nous sommes pour la plupart bien ‘installés’ ; dans ce cas, les changements viennent en général plutôt de la contrainte.
    Faire prendre conscience de changements nécessaires est souhaitable mais sans doute aussi ne pas se positionner comme modèle par rapport à cette question.
    Bien cordialement,
    Jean.

    J’aime

Répondre à christinebernardwirtgengmailcom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :