DE COP EN COP : En voilà une autre COP du 7 au 17 décembre 2022.

La COP15 sur la Biodiversité connaîtra-t-elle le même sort que la COP27 sur le Climat (c.a.d. un quasi échec) ?

Le court laps de temps écoulé entre ces deux COPs et les frustrations largement ressenties suite au manque  de résultats tangibles de la COP « climat »  laissent espérer une réaction plus constructive  de la part des négociateurs de la COP « biodiversité ».

A noter dès l’ouverture de cette COP15 quelques aspects nouveaux et intéressants : ainsi,

– le « niveau » des participants : cette fois-ci, il n’y aura plus de chefs d’Etat ou hauts responsables (qui accourent en jet privé pour être sur la photo) mais des négociateurs expérimentés ;

– le respect de la démocratie : lors de l’ouverture de cette  COP15, des représentants des peuples indigènes  ont interrompu le discours du premier ministre Trudeau pour dénoncer le « génocide des autochtones  = écocide »  tandis que le Ministre a répliqué : « C’est l’expression de la démocratie. Nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais nous nous écoutons, c’est le plus important. » ;

– l’attitude du pays hôte, vis-à-vis de la question clé du financement « massif » nécessaire : le Canada a annoncé dès le départ l’octroi de 245 M€ supplémentaires pour stopper et inverser la perte de biodiversité. Il a exhorté les autres dirigeants de la planète à s’engager aussi dans cette voie.

Lors de l’ouverture de la COP15,  Antonio Guterres,  Secrétaire General des Nations Unies , a aussi à nouveau secoué les consciences des 196 pays représentés à Montréal :« Avec notre appétit sans limite pour une croissance économique incontrôlée et inégale, l’humanité est devenue une arme d’extinction massive (…) Nous traitons la nature comme des toilettes et, finalement, nous nous suicidons par procuration.  Il est temps de conclure un traité de paix avec la nature, (…) d’assumer la responsabilité  des dommages que nous avons causés (car) contrairement aux rêveries de certains milliardaires, il n’y a pas de planète B ».

Espérons que dans le prolongement de ce discours, avec la volonté de réussite affichée par les organisateurs,  les actions de sensibilisation des ONGs et le travail des médias  ( ciblant à nouveau l’urgence de réagir au niveau de l’environnement planétaire  après passage par le Qatar …) , Montréal réussisse à  obtenir davantage que Sharm el Cheikh.

PA

________________________

Sur le contexte, les antécédents et les enjeux de la COP15, voir:

Un avis sur « DE COP EN COP : En voilà une autre COP du 7 au 17 décembre 2022. »

  1. J’observe de plus en plus d’articles, d’annonces radio, de pubs écologiques, de projets neufs, de lancements de jeunes qui… Espoirs ! Merci à vous de tout ce travail et d’être et rester des ‘guetteurs éveillés’, une expression que j’aime beaucoup. Jacqueline.

    >

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :