La neutralité carbone en 2050 est-elle un leurre ?

Selon Bon Pote ( septembre 21, 2021) , la réponse est OUI.

( Voir https://bonpote.com/la-neutralite-carbone-en-2050-est-un-leurre )

Sur certains points, le discours est sans doute un peu trop radical mais, sur le fond pour l’essentiel, on peut craindre que ce soit la vérité ! Nous vous proposons ci-après quelques extraits de ce discours .

Les annonces de neutralité carbone en 2050 pleuvent depuis l’Accord de Paris. neutralité carbone :  Quand, comment, à quelle date, sur quel périmètre, etc. Ce n’est jamais facile de s’y retrouver

La neutralité carbone en 2050… 2050 ?!!

A force d’entendre que le changement climatique sera “très grave en 2050“, “provoquera +4°C en 2100“, l’imaginaire collectif finit par croire que le danger n’est que pour 2050. Le million de Malgaches qui souffre de famine, les morts canadiens, allemands, belges, vénézuéliens, japonais, new-yorkais… du seul été 2021 ne sont probablement pas du même avis. Le changement climatique fait déjà des ravages en 2021 !

Les politiques au pouvoir et les dirigeant(e)s d’entreprise se surpassent …pour annoncer qu’il y a une “vraie prise de conscience” mais “qu’en même temps, nous n’allons pas tout changer du jour au lendemain“.  … “Et les emplois, vous y pensez” ?

Comment voulez-vous qu’un(e) politique prenne en compte la variable climatique dans ses intérêts économiques ou électoraux si dans sa tête (et dans l’imaginaire collectif), le changement climatique n’aura des effets qu’en 2050 ? Avec un mandat de 5 ou 6 ans, pourquoi s’emm*rder. Et puis “l’homme s’est toujours adapté de toute façon“.

Des nouvelles préoccupantes à quelques semaines de la COP26

La semaine dernière, l’ONU a sorti un rapport alarmant qui met en exergue le retard sur les promesses d’effort des Etats :

Les NDC disponibles de l’ensemble des 191 parties impliquent une augmentation considérable des émissions mondiales de GES en 2030 par rapport à 2010, d’environ 16 %. Selon les dernières conclusions du GIEC, une telle augmentation, si des mesures ne sont pas prises immédiatement, pourrait entraîner une hausse de la température d’environ 2,7 °C d’ici la fin du siècle.

Toujours les même retardataires…

Les pays qui n’ont rien déclaré, ou déclaré des mesures insuffisantes, sont pressés de le faire… Mais finalement, sans obligations ou sanctions, vous faites un peu ce que vous voulez. Ce qui vous arrange.

Chaque année, les efforts à faire deviennent plus importants que l’année précédente. Cette inaction nous conduit à une situation où nous demandons l’impossible aux politiques et citoyens, et où nous demanderons pourquoi des millions de personnes souhaitent migrer.

Retour à l’anormale

Beaucoup se sont félicités de l’arrivée de Biden pour le climat. Mais 2 jours après la sortie du rapport du GIEC, il a demandé à l’OPEP d’augmenter la production de pétrole

Une addiction fatale

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, il n’y a pas 150 solutions : mettre fin à notre addiction aux énergies fossiles. Welsby & al. nous disent que “pour conserver 50% de chance d’arriver à une température de +1.5 °C, 90 % du charbon et 60 % du pétrole et du gaz connus doivent rester dans le sol”. Il faudra penser à en informer la Chine. Xi Jinping, qui avait annoncé la neutralité carbone de la Chine d’ici 2060, a annoncé le 4 août dernier la réouverture de 15 mines situées dans le nord et l’ouest du pays.

Nous sommes complètement addict aux énergies fossiles.

Neutralité carbone en 2050 et enfumage technologique

Depuis plus de 20 ans, on nous promet des innovations technologiques qui vont révolutionner le monde et solutionner le réchauffement climatique. Evidemment, depuis plus de 20 ans, aucune révolution en vue. La plupart des innovations n’ont pas eu les effets escomptés, parfois même rattrapées par les différents effets rebonds.

Pourtant, devinez ce qui fait régulièrement la une ? Ces mêmes pseudo-avancées technologiques. Tantôt la capture carbone, parfois la fusion

Net-zéro 2050 : la promesse intenable

Une confusion persiste sur les termes zéro émissions et le niveau net zéro. Ce que vise la neutralité carbone, c’est bien le niveau net zéro : “un état d’équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine et leur retrait de l’atmosphère par l’homme ou de son fait“. Cela ne veut donc pas dire ne pas émettre, mais compenser autant que les émissions émises.

Cela veut bien dire que vous pourriez potentiellement continuer à augmenter les émissions de gaz à effet de serre si vous trouviez un moyen de les compenser. C’est ici l’un des dangers de cette fameuse neutralité carbone 2050, atteinte par des innovations technologiques ou le fait de planter des arbres. …C’est bien évidemment un scandale, puisque ni la plantation d’arbres ni la séquestration et capture du carbone ne sont à la hauteur de leurs promesses.

Le mot de la fin

Faire une promesse de neutralité carbone en 2050 n’a aucune valeur si elle n’est pas accompagnée d’un plan précis et de mesures radicales à court terme prises dès maintenant pour y parvenir.

Notre addiction aux énergies fossiles doit être soignée et le plus rapidement possible. Faire uniquement confiance aux promesses des Etats et entreprises est une erreur. Faire confiance aux marchés est une erreur. Il faut des lois, des restrictions. Pour certains, ces mesures ressembleront à de l’écologie punitive. Mais la punition est déjà en cours : effondrement de la biodiversité, catastrophes climatiques en chaîne, avec des dégâts d’ores et déjà irréversibles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :